Search

Your search for 'dc_creator:( "Stern, S.M." ) OR dc_contributor:( "Stern, S.M." )' returned 27 results. Modify search

Did you mean: dc_creator:( "stern, S.M." ) OR dc_contributor:( "stern, S.M." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

ʿAbdān

(237 words)

Author(s): Stern, S.M.
, selon le récit d’Ibn Rizām (voir Fihrist, 187) et celui d’Ak̲h̲ū Muḥsin (cité dans le chapitre sur les Ḳarmaṭes de l’ouvrage de Nuwayrī et sous une forme abrégée dans Maḳrīzī, Ittiʿâẓ al-ḥunafāʾ, éd. Bunz, 103 sq.) qui se réfère, sans doute, à Ibn Rizām, était beau-frère et lieutenant de Ḥamdān Ḳarmaṭ [ q.v.], chef des Ḳarmaṭes du Sud du ʿIrāḳ. Lorsque les quartiers généraux ismāʿīliens à Salamiya changèrent de politique, ʿAbdān cessa de les reconnaître, mais, à l’instigation de Zikrawayh, chef des loyalistes, il fut tué en 286/899. Les récits d…

al-Āmir

(578 words)

Author(s): Stern, S.M.
bi-Aḥkām Allāh Abū ʿAlī al-Manṣūr, dixième calife fāṭimide, né le 13 muḥarram 490/31 déc. 1096. Alors qu’il n’était qu’un enfant de cinq ans, il fut proclamé calife par le vizir al-Afḍal, à la mort de son père al-Mustaʿlī (14 ṣafar 495/8 déc. 1101). Pendant les vingt années suivantes, le gouvernement fut entre les mains d’al-Afḍal [ q.v.]. En 515/1121, ce dernier fut assassiné par des émissaires nizārīs, mais le calife fut accusé de complicité. Al-Maʾmūn b. al-Baṭāʾiḥī [ q.v.] fut nommé vizir, mais emprisonné à son tour le 4 ramaḍān 519/1125 (et exécuté trois ans plus tar…

Afrāsiyāb

(493 words)

Author(s): Stern, S.M.
, roi légendaire des Touraniens, d’après la tradition iranienne. Dans l’Avesta (en particulier Yas̲h̲t xix) « Frangrasyan le Touranien» était un adversaire de Kavi Haosrava (> Kay Ḵh̲usraw), qui avait traîtreusement assassiné le père de Kavi Haosrava, Syavars̲h̲an [> Siyāwus̲h̲). Il chercha en vain à s’assurer de la hvarna «la Fortune des Aryens», et Kavi Haosrava se vengea de lui en le tuant. Il est possible qu’à l’origine, il ait été un personnage historique, chef des tribus touraniennes (qui étaient probablement elles-mêmes de race iranienne [cf. Tūrān]). La forme pehlevie du …

Alad̲j̲a Ḥiṣār

(280 words)

Author(s): Stern, S.M.
, «la forteresse bigarrée», nom turc de la ville de Krushevats, sur la rive Sud de la Morava occidentale. La ville était la capitale de la Serbie sous Lazar (qui y réunit son armée pour marcher contre les Turcs, et perdit son empire, à Kosovo, en 1389), et sous son fils Stephan. Elle fut occupée par les Turcs en 1428, après l’accession de George Brankovits qui fit de Semendria sa capitale. La ville joua un rôle dans les guerres serbes et Muḥammad II y installa une fonderie de canons. Alad̲j̲a Ḥiṣār était la capitale d’un sand̲j̲aḳ dans l’ eyālet de Rūm-eli [ q.v.]. Les Autrichiens occupèrent la …

Abān b. ʿAbd al-Ḥamīd

(271 words)

Author(s): Stern, S. M.
al-Lāḥiḳi (fils de Lāḥiḳ b.ʿUfayr), poète arabe, mort vers 200/815-16, connu également sous le nom d’al-Raḳās̲h̲ī; sa famille, originaire de Fasā, était en effet cliente des Banū Raḳās̲h̲. Poète de cour des Barmakides, il écrivit des panégyriques en leur honneur, ainsi qu’en celui de Hārūn al-Ras̲h̲īd. Il se fit également dans certains vers le champion des justifications des ʿAbbāsides contre les prétentions des ʿAlides. Selon l’usage de l’époque, il se livra à de vigoureux échanges d’invectives…

ʿAḳrabī

(234 words)

Author(s): Schleifer, J. | Stern, S.M.
(pluriel: ʿAḳārib), tribu sudarabique, au voisinage d’Aden. Son territoire, s’étendant dans la bande côtière entre Biʾr Aḥmad et Raʾs ʿImrān, est très exigu (quelques km. carrés seulement). Il est traversé par le cours inférieur de la rivière de Laḥid̲j̲, qui en cet endroit est presque toujours à sec; les pluies étant à peu près inexistantes, le sol est dénudé et ne produit pas grand’chose. La ville principale est Biʾr Aḥmad, qui renferme quelques centaines d’habitants et le palais du sultan. Les ʿAḳārib, selon le rasūlide al-As̲h̲raf, Ṭurfat al-aṣḥāb (Zetterstéen), 56, 57, faisai…

ʿAbbās b. Abī l-Futūḥ

(675 words)

Author(s): Becker, C.H. | Stern, S.M.
Yaḥyā b. Tamīm b. Muʿizz b. Bādīs al-Ṣinhād̲j̲ī, al-Afḍal Rukn al-Dīn, Abū l-Faḍl, vizir fāṭimide, descendant des ¶ Zīrides [ q.v.] d’Afrique du Nord. Il paraît être né un peu avant 509/1115, car cette année-là il était en nourrice. Son père était alors en prison; en 509, il fut exilé à Alexandrie, où sa femme Bullāra et le petit ʿAbbās l’accompagnèrent. Après la mort d’Abū l-Futūḥ, sa veuve épousa Ibn Sallār (v. al-ʿĀdil b. Sallār) commandant d’Alexandrie et d’al-Buḥayra, l’un des plus puissants généraux de l’empire fātimide. Quand, en 544/1149-50, le calife al-Ẓāfir…
▲   Back to top   ▲