Search

Your search for 'dc_creator:( "Löfgren, O." ) OR dc_contributor:( "Löfgren, O." )' returned 29 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

al-Ad̲h̲wāʾ

(143 words)

Author(s): Löfgren, O.
, pluriel brisé de d̲h̲ū, désignant les rois et seigneurs du Yémen dont les noms sont formés avec Ḏh̲ū. Les plus fameux sont les Mat̲h̲āmina [ q.v.], les huit princes ( ḳayl) du Ḥimyar [ q.v.] qui avaient le droit d’investiture lors de l’élection du roi. Leurs noms sont: Ḏh̲ū Ḏj̲adan, Ḏh̲ū Ḥazfar, Ḏj̲ū Ḵh̲alīl, Ḏh̲ū Muḳār (Maḳār), Ḏh̲ū Saḥar, Ḏh̲ū Ṣirwāḥ, Ḏh̲ū T̲h̲uʿlubān (T̲h̲aʿlabān), Ḏh̲ū ʿUt̲h̲kulān. Hamdānī, Iklīl, VIII (Faris), 159, y ajoute Ḏh̲ū Murāt̲h̲id, qui figure également dans les vers cités par Nas̲h̲wān, I, 263, d’où le nom de Ḏh̲ū Saḥar est exclu. (O. Löfgren) Bibliography La…

Hurmuz

(124 words)

Author(s): Löfgren, O.
, Bā, famille de s̲h̲ayk̲h̲s de l’Arabie du Sud à laquelle appartient le Ṣūfī du Ḥaḍramawt ʿAbd al-Raḥmān b. ʿUmar Hurmuz al-S̲h̲ibāmī al-Ak̲h̲ḍar (né à S̲h̲ibām en 840/1436, m. à Haynan en 914/1508). Il fut le père spirituel du célèbre savant et poète ṣūfī ʿUmar b. ʿAbd Allāh b. Aḥmad Bā Mak̲h̲rama (m. 952/1545 [voir Mak̲h̲rama, Bā]) et il aurait fait chanter et danser devant lui de belles femmes. Serjeant (voir Bibl.) a vu un ouvrage d’un certain «Bā Hurmuz», sans autre précision, intitulé al-Durra al-muḍīʾa fī l-nisba al-hurmuziyya. (O. Löfgren) Bibliography ʿAydarūs(ī),al-Nūr al-sā…

al-ʿĀra

(164 words)

Author(s): Löfgren, O.
, localité située sur la côte méridionale du Yémen, à l’Ouest de ʿAdan, sur le territoire Ṣubayḥī, entre ʿUmayra (Khor Omeira) et Suḳyā (Sukayya). ¶ Ibn al-Mud̲j̲āwir (vers 600/1203) en fait le point de départ de plusieurs routes. Al-S̲h̲ard̲j̲ī (m. 893/1488) appelle encore ce chef-lieu des Banū Mus̲h̲ammir «un grand village» (cf. Abū Mak̲h̲rama, Taʾrīk̲h̲ t̲h̲ag̲h̲r ʿ Adan, II, 91 sq., dans la biographie de Saʿīd b. Muḥ. Mus̲h̲ammir). Depuis lors, avec la diminution du commerce caravanier, un constant déclin s’est produit. La localité figure encore s…

ʿAdan

(1,898 words)

Author(s): Löfgren, O
(Aden), (I) ville; (II) colonie de la couronne britannique; (III) protectorat britannique en Arabie du Sud-Ouest. I. Ville et port sur la côte Sud de l’Arabie, possession britannique depuis 1839; population mêlée d’env. 35.000 h. ʿAdan (= akkad. edinu «steppe»?), plus précisément ʿAdan Abyan (pour la distinguer de ʿAdan Lâʿa, Kay 232), al-ʿAdan (dans un vers de ʿUt̲mān al-Tag̲h̲libī; cf. Yākūt, III, 622 sq.), ou T̲h̲ag̲h̲r ʿAdan (depuis que de solides fortifications y furent édifiées), est l’ Athene de Pline, Aθήνη de Philostorgius, ʾEύδαίµωυ du Périple, ʾAραβία έµПóριου de Ptol…

Aḥmad b. ʿĪsā

(270 words)

Author(s): Löfgren, O.
b. Muh. b. ʿAlī b. al-ʿUrayḍī Ḏj̲aʿfar al-Ṣādiḳ (arrière petit-fils de ʿAlī), surnommé al-Muhād̲j̲ir, «l’Émigrant», saint et ancêtre légendaire des sayyids Ḥaḍramīs. Il quitta Baṣra en 317/929, accompagné par Muḥammad b. Sulaymān (prétendu ancêtre des Banū Ahdal [ q.v.]) et Sālim b. ʿAbd Allāh (ancêtre des Banū Ḳudaym), fut empêché d’aller à la Mekke avant l’année suivante par l’occupation de la cité par Abū Ṭāhir al-Ḳarmaṭī, et s’installa avec ses compagnons dans le Yémen occidental (région de Surdud et de Sahām). En 340/951, il le…

al-Bayḍā

(148 words)

Author(s): Löfgren, O.
(el-Beizāʾ), «la ville (citadelle) blanche», toponyme arabe fréquent dans l’ensemble du monde islamique. Al-Hamdānl ( Ṣifa) cite quatre localités portant ce nom; Yāḳūt en mentionne seize différentes. La plus importante est la ville persane d’al-Bayḍāʾ, située dans la province du Fārs, au Nord de S̲h̲īrāz et à l’Ouest d’Iṣṭak̲h̲r. Son ancien nom était Nasā. Principale ville du district de Kāmfīrūz, elle était aussi grande qu’Iṣṭak̲h̲r au IVe/Xe siècle, et entourée par de fertiles terrains de parcours. Plusieurs savants portent le nom de cette ville [voir al-Bayḍāwī]; al-Ḥallād̲j̲…

ʿAwd̲h̲alī

(370 words)

Author(s): Löfgren, O.
(pl. ʿAwād̲h̲il, coll. ʿAwd̲h̲illa; cf. al-ʿAwd (avec d à la place de d̲h̲) dans al-Hamdānī, passim), appellation: a) d’une tribu, b) d’un territoire (d’environ 2 000 km2 et 10 000 habitants), dans le Protectorat Occidental d’Aden. Situation: compris entre les territoires du Yāfiʿī inférieur (O.), du Faḍlī (S.) et du ʿAwlaḳī (E.). Au Nord, au delà de la ligne du statu quo de 1934, se trouvent les districts de Ḍāhir (Dahr) (< Ẓăhir, cf. al-Hamdānī) et de Raṣṣās (capitales: Bayḍāʾ et Meswara respectivement). Une partie du …

Banyar

(134 words)

Author(s): Löfgren, O.
, confédération de tribus arabes du Sud, comprenant principalement les Banū ʿĀmir, Banū Yūb (Ayyūb), Āl ʿAzzān et Āl ʿUmar, vivant au Nord de Kawr ʿAwd̲h̲illa (voir ʿAwd̲h̲alī) à al-Ḍāhir, Mark̲h̲a et Wādī Maʿfarī (appelé aussi Wādī Banyar). Les Banyar appartenaient jadis au sultanat d’al-Raṣṣāṣ à Miswara; leur chef-lieu est al-Bayḍāʾ. C’est là que se trouve la résidence du chef commun ( ʿāḳil) de tous les Banyar, alors que les Banū Yūb au Nord auraient leur propre ʿāḳil à al-Fars̲h̲a. Le territoire des Banyar correspond, grosso modo, à celui deMḌḤY dans des inscriptions (voir Mad̲h̲ḥid̲…

al-Hamdānī

(1,386 words)

Author(s): Löfgren, O.
, Abū Muḥammad al-Ḥasan b. Aḥmad b. Yaʿḳūb b. Yūsuf b. Dāwūd b. Sulaymān Ḏh̲ī l-Dumayna al-Bakīlī al-Arḥabī, souvent appelé Ibn Ḏh̲ī Abī l-Dumayna ou Ibn al-ḥāʾik «fils du tisserand (c’est-à-dire du poète)», à cause de son ancêtre Sulaymān qui était poète (cf. Iklīl, X, 197), savant de l’Arabie du Sud, très célèbre comme historien de l’antiquité, généalogiste, géographe et poète; sa production littéraire riche et ¶ variée lui valut d’être appelé «la langue de l’Arabie du Sud» ( lisān al-Yaman). Al-Hamdānī, dont la famille était originaire d’al-Marās̲h̲ī, dans la région des B…

ʿAt̲h̲r

(413 words)

Author(s): Löfgren, O.
ou ʿAt̲h̲t̲h̲ar (les deux prononciations sont bien attestées, la «lourde» surtout en poésie, cf. LA, TA, s.v.). 1. Montagne non loin de Tabāla [ q.v.], connue comme repaire de lions ( maʾsada) de même que ʿItwad, S̲h̲arā, etc. (cf. al-Hamdānī, 54, 127, trad. Forrer, 222; Kaʿb b. Zuhayr, Bānat Suʿād, 46; ʿUrwa b. al-Ward, II, 6). 2. District du N.-O. du Yémen sur la mer Rouge, entre Ḏj̲āzān (Ḏj̲izan) et Ḥamiḍa (al-Hamdānī), c’est-à-dire S̲h̲ard̲j̲a et Ḥaly (ʿUmāra). Villes principales: ʿAt̲h̲r (v. infra), Bays̲h̲, Ḏj̲urayb, Ḥaly, Sirrayn. Wādīs: al-Amā…

Bā ʿAbbād

(79 words)

Author(s): Löfgren, O.
, famille de mas̲h̲āʾik̲h̲ et de lettrés ḥaḍramīs, qui a un rapport avec le tombeau du prophète Hūd. On compte parmi ses membres ʿAbd Allāh b. Muḥammad b. ʿAbd al-Raḥmān Bā ʿAbbād al-Ḥaḍramī (m. 687/1288) et Muḥammad b. ʿUmar b. Muḥammad b. ʿAbd al-Raḥmān (m. 721/1321), tous deux enterrés à S̲h̲ibām (al-S̲h̲ard̲j̲ī, Ṭabaḳāt, 70, 139). Pour deux ouvrages de manāḳib au sujet de cette famille, voir Serjeant, The Saiyids of Ḥaḍramawt, 6, 11 sq. (O. Löfgren)

Ḥassān, Bā

(247 words)

Author(s): Löfgren, O.
(Banū), fraction ( baṭn) de la tribu sud-arabique de Kinda [ q.v.] établie au Ḥaḍramawt et descendant de Ḥassān b. Muʿāwiya b. Ḥārit̲h̲ b. Muʿāwiya b. T̲h̲awr b. Mur(at)tiʿ b. Kinda. A cette fraction, appartenait ʿAbd al-Raḥmān b. ʿAlī Ibn/Bā Ḥassān al-Ḥaḍramī (750-818/1349-1415), dont la chronique ( Taʾrīk̲h̲ Ibn Ḥassān, ou Taʾrīk̲h̲ al-Bahāʾ) fut utilisée par ʿAbd Allāh b. Aḥmad Abū/Bā Mak̲h̲rama (833-903/1430-98) et par son fils al-Ṭayyib (870-947/1465-1540) pour le dictionnaire biographique Ḳilādat al-naḥr. Un exemplaire de cette chronique se trouve à la Bodléienn…

Bayḥān

(831 words)

Author(s): Löfgren, O.
(Bēḥān), wādī et territoire de l’Arabie du Sud, situé entre le Wādī Ḥari̊b [ q.v.] à l’Ouest et le Wādī Mark̲h̲a (avec le haut plateau des Nisiyyīn) à l’Est [cf. ʿAwlaḳī]. Cette longue vallée, s’étendant du Kawr ʿAwd̲h̲illa [cf. ʿAwd̲h̲alī] à 100 km. environ au Nord, jusqu’à l’endroit où le «delta» à sec disparaît dans le désert de Ramlat Sabatayn, fut autrefois le cœur de l’ancien État de Ḳatabān [ q.v.]. Grâce à l’expédition américaine de 1950, la majeure partie de Bayḥān est maintenant de loin la province sud-arabique la mieux connue. Dans les inscriptions ḳatabāniques, Byḥn désigne uni…

G̲h̲alāfiḳa

(345 words)

Author(s): Löfgren, O.
(ou G̲h̲ulāfiḳ(a), G̲h̲ulayfiḳa; pl. de g̲h̲alfaḳ= ṭuḥlub «mousse verte»), ville côtière dans la Tihāma du Yaman, à mi-chemin entre Ḥudayda et Zābīd, à l’extrémité Sud d’une baie (Ḵh̲ōr G̲h̲alāfiḳa). C’était, à une époque reculée, le port principal de Zabīd, dont la porte occidentale se nomme «Bāb G̲h̲ulāfiḳa». Le géographe al-Muḳaddasī, qui visita cette ville, mentionne sa fameuse mosquée, ses dattiers et cocotiers ainsi que ses nombreux puits (G̲h̲alāfiḳa passait pour être le seul endroit de cette p…

ʿAwlaḳī

(690 words)

Author(s): Löfgren, O.
(pl. ʿAwāliḳ, vulg. Mawāleḳ; .pour l’étymologie, voir Landberg, II, 1684 sq.). a) confédération de tribus et b) territoire de l’Arabie méridionale, entre l’Océan Indien et le désert (Ramlat Sabatayn). C’est le district le plus oriental du Protectorat occidental d’Aden. Les limites en sont à l’O. les districts Faḍlī, ʿAwd̲h̲alī et Bayḥānī, à l’E. le territoire Ḏh̲iēbi de ʿIrḳa, le sultanat Wāḥidī de Bal-Ḥāf et la zone mal délimitée de Ḏj̲erdān, ʿIrma (ʿUrma) avec S̲h̲abwa, et Āl Burayk. Ce pays est divisé p…

ʿAydarūs

(1,950 words)

Author(s): Löfgren, O.
(ʿEdrus, souvent confondu à tort avec Īdrīs étymologie obscure, cf. S̲h̲illī, Mas̲h̲raʿ, II, 152), famille de savants sayyids et ṣūfīs de l’Arabie du Sud, de l’Inde et de l’Indonésie; elle appartenait à la branche Saḳḳāf des Bā ʿAlawī [ q.v.] et joue encore aujourd’hui un rôle important au Ḥaḍramawt. Wüstenfeld ( Çufiten, 29 sqq.) cite d’après al-Muḥibbῑ des détails sur plus de trente membres de cette famille jusqu’au XIe/XVIIe siècle. Au XIXe siècle, il y avait au Ḥaḍramawt cinq manṣabs ʿAydarūs, à Ḥazm, Bawr, Salīla, T̲h̲ibī et Ramla. Parmi les nombreux membres de ce cla…

Bā ʿAlawī

(1,709 words)

Author(s): Löfgren, O.
, (plus exactement : Āl Bā ʿAlawī, cf. art. Bā; selon al-S̲h̲illī ( Mas̲h̲raʿ, I, 31), ʿalawī est un «oiseau bien connu»; nisba: al-ʿAlawī [également al-Bā ʿAlawī], à ne pas confondre avec la nisba habituelle formée sur ʿAlī), clan important et influent de sayyids et de Ṣūfis de l’Arabie du Sud, vivant en majeure partie dans le Ḥaḍramawt, dans la ville de Tarīm [ q.v.] ou à proximité; ils y sont enterrés, dans le cimetière de Zanbal. La descendance noble des sayyids Bā ʿAlawī aurait été vérifiée au VIe siècle par le traditionniste ʿAlī b. Muḥammad b. Aḥmad b. Ḏj̲adīd (m. en 620/1223; Taʾrīk̲h̲ t̲…

al-Ahdal

(597 words)

Author(s): Löfgren, O.
(plur. Mahādila <*Mahdalī pour am-Ahdalī (?); pour l’étym., cf. Muḥibbī, I, 67; Wüstenfeld, 6, note), famille de sayyids vivant surtout dans le Sud-Ouest de l’Arabie, descendant du sixième imām ʿAlide Ḏj̲aʿfar al-Sāḍiḳ. Leur ancêtre ʿAlī b. ʿUmar b. Muḥ. al-Ahdal, appelé Ḳuṭb al-Yaman, et son fils Abū Bakr (m. 700/1300) furent des ṣūfīs célèbres, vivant dans la petite ville de Murāwaʿa ( TA) ou Marāwiʿa (Muḥibbī) au Nord (ḳ ibliyya) de Bayt al-Faḳīh Ibn ʿUd̲j̲ayl, où leurs tombes sont un lieu de pèlerinage. A ce clan appartiennent les personnalités ṣūfies ṣuivantes: 1. Ḥusayn b. ʿAbd …

G̲h̲umdān

(367 words)

Author(s): Löfgren, O.
(épigr. G̲H̲NDN, CIH, 429), château de Ṣanʿā ʾ (Azāl) au Yémen, célèbre.par son antiquité, ses dimensions et sa splendeur. Les géographes arabes en donnent des descriptions détaillées (voir infra), surtout al-Hamdānī (dans Iklīl, VIII) qui en attribue la. construction au roi Ils̲h̲araḥ Yaḥḍib (vers 25 av. J.-C), sans doute avec raison (cf. CIH, 429). La légende en fait remonter la fondation à Sām b. Nūḥ, plus rarement à Salomon ou à al-Zabbāʾ. Le château était situé entre les deux montagnes jumelles Nuḳum et ʿAybān. Il aurait été détruit par les conquérants abyssins en 525 de J.-C., ¶ mais…

Baynūn

(227 words)

Author(s): Löfgren, O.
, ancienne citadelle et ville de l’Arabie du Sud, l’une des plus célèbres forteresses ( maḥāfid) yéménites énumérées par al-Hamdānī ( Ṣifa, 203), qui donne sa description dans I’ Iklīl, VIII (éd. Müller, 41, 86 sq.; éd. Anastase al-Karmalī, 66 sq.; éd. Fāris, 54 sq.). D’après la légende, Baynūn aurait été construite par les d̲j̲inns, pour Salomon, comme G̲h̲umdān (G̲H̲NDN) et Salḥīn (SLḤN), châteaux-forts de Ṣanʿāʾ et de Mārib [ q.v.]. Baynūn est placée par al-Hamdānī sur le territoire des ʿAns (b. Mad̲h̲ḥid̲j̲ ), en face de la ḥarra de Kawmān (à six heures au N.-N.-O. du mont Isbī…
▲   Back to top   ▲