Search

Your search for 'dc_creator:( "Idris, H.R." ) OR dc_contributor:( "Idris, H.R." )' returned 15 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ibn al-Ḏj̲azzār

(307 words)

Author(s): Idris, H.R.
, Abū Ḏj̲aʿfar Aḥmad b. Ibrāhīm b. Abī Ḵh̲ Ḵh̲ālid, célèbre médecin kairouanais mort fort âgé vers 395/1004-5. Son père était médecin, ainsi que son oncle paternel Abū Bakr. Il n’effectua aucun voyage hors d’Ifrīḳiya et fut l’élève du fameux Isḥāḳ b. Sulaymān al-Isrāʾīlī [ q.v.]. Philanthrope menant une vie austère, il soignait non seulement les grands et les riches mais aussi les déshérités pour lesquels il composa même son Kitāb Ṭibb al-fuḳarāʾ (Médecine des pauvres) malheureusement perdu, ainsi que presque toute sa production médicale (une vingtaine de titres), à…

Ḥaydarān

(206 words)

Author(s): Idris, H. R.
, ancien toponyme du Sud-est tunisien — situable dans les parages de Gabès sur la voie menant de cette ville à Kairouan — où, le 11 d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a 443/14 avril 1052, les forces ṣanhād̲j̲iennes, commandées par l’ amīr zīride al-Muʿizz b. Bādīs, furent annihilées par la horde hilālienne à laquelle le calife fāṭimide du Caire avait livré l’Ifrīḳiya en représailles de sa reconnaissance du calife ʿabbāside de Bag̲h̲dād. Il n’y a pas eu deux batailles de Ḥaydarān qui se seraient déroulées à un an d’intervalle, jour pour jour et au même lieu, comme une mauvaise interprétation d’un passage du Ba…

Ibn ʿArūs

(142 words)

Author(s): Idris, H. R.
, Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿArūs, Sīdī ben ʿArūs (m. 868/1463), le plus grand saint tunisois de la fin du moyen âge. Originaire du Cap Bon, il exerça d’abord d’humbles besognes tout en s’instruisant notamment en Ṣūfisme, en Tunisie puis au Maroc où il séjourna longtemps. Il se fixa finalement à Tunis et y vécut en marabout girovague et thaumaturge, se livrant aux excentricités les plus scandaleuses, au tak̲h̲rīb ou violation des règles morales et religieuses. Il fut, malgré la réaction de quelques fuḳahāʾ, l’objet d’un engouement général et de la sollicitude de plusieurs Ḥafṣides…

Ḥafṣides

(3,621 words)

Author(s): Idris, H.R.
(Banū Ḥafṣ), dynastie de Berbérie orientale (627-982/1229-1574) dont l’ancêtre éponyme est le fameux Compagnon du Mahdī Ibn Tūmart [ q.v.], le S̲h̲ayk̲h̲ Abū Ḥafṣ ʿUmar b. Yaḥyā al-Hintātī [ q.v.], l’un des principaux artisans de la grandeur almohade. Son fils, le s̲h̲ayk̲h̲ Abū Muḥammad ʿAbd al-Wāḥid b. Abī Ḥafṣ, gouverna l’Ifrīḳiya de 603 à 618/1207-21. Son petit-fils, Abū Muḥammad ʿAbd Allāh b. ʿAbd al-Wāḥid, gouverneur d’Ifrīḳiya en 623/1226, fut éliminé en 625/1228 par un frère de ce dernier, Abū Zakariyyāʾ Yaḥyā. Mais, prenant pr…

Buluggīn (en ar. Buluḳḳīn) b. Zīrī

(325 words)

Author(s): Idris, H. R.
b. Manād, premier Zīride d’Ifrīḳiya (lVe/Xe siècle). Pour s’être distingué comme émir des Ṣanhād̲j̲a au ¶ service des Fāṭimides contre les Zanāta, il est nommé gouverneur d’Ifrīḳiya par al-Muʿizz li-dīn Allāh. Presque toujours en campagne au Mag̲h̲rib central, il confie l’administration de Kairouan et de l’Ifrīḳiya orientale à un vice-émir dont la puissance va croissant. Principaux faits: Buluggīn fonde Alger, Miliana et Médéa (349/960), lutte contre Abū Ḵh̲azar (358/968-9), bat les Zanāta (360/971). Son père …

Ibn Abī Dīnār, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Abī l-Ḳāsim al-Ruʿaynī al-Ḳayrawānī

(109 words)

Author(s): Idris, H. R.
, chroniqueur kairouanais qui a écrit, en 1092/1681 ou en 1110/1698, une histoire de la Tunisie intitulée Kitāb al-Muʾnis fī ak̲h̲bār Ifrīḳiya wa-Tūnis, éd. Tunis 1286/1869-70; trad. Pellissier et Remusat, Paris 1845, très insuffisante. L’ouvrage, intéressant pour la période proche de la date où il a été composé, ne l’est guère pour les autres. (H. R. Idris) Bibliography A. Bel, Les Benou Ghânya, Paris 1903, Int. Roy, Extrait du catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de la Grande Mosquée de Tunis, Tunis 1900 n° 4960, 50 Brockelmann, II, 457, S II, 682 F. Bustānī, D.M., II, 305.

K̲h̲urāsān

(1,768 words)

Author(s): Idris, H. R.
(Banū), dynastie qui, à la faveur de l’anarchie instaurée en Ifrīḳdya zīride par l’invasion hilâlienne, a gouverné Tunis de 454 à 522/1062-1128 et de 543 à 554/1148-59. En abandonnant Kairouan pour se réfugier à al-Mahdiyya (449/1057), le Zīride al-Muʿizz b. Bādīs avait laissé Kairouan et Tunis à la garde d’un chef ṣanhād̲j̲ien, Ḳāʾid b. Maymūn, qui paraît n’avoir exercé aucune autorité à Tunis, probablement évacuée par les Ṣanhād̲j̲a regroupés à al-Mahdiyya ou en territoire ḥammādide, et indépendante. Ibn Ḵh̲aldūn affirme qu’elle fut la proie d’un amīr hilālien, gendre d’al-Muʿ…

al-Burzulī

(264 words)

Author(s): Idris, H. R.
, Abū l-Kāsim b. Aḥmad b. Muḥammad, de la tribu des Banū Birzāla, auteur mālikite. Né à al-Ḳayrawān, il fut l’élève d’Ibn ʿArafa pendant trente ou quarante années, ainsi que d’autres grands maîtres, et devint lui-même professeur de droit islamique à Tunis, et imām à la mosquée d’al-Zaytūna. En 806/1403, au cours du pèlerinage, il traversa le Caire où il conféra plusieurs id̲j̲āzas. Il mourut à Tunis en 841/1438 (d’après d’autres en 842 ou 843) à l’âge, dit-on, de 103 ans. Il est célèbre par son recueil de fatwās et nawāzil intitulé Ḏj̲āmiʿ al-masāʾil mimmā nazal min al-ḳaḍāyā bi-l-muft…

Bādīs

(335 words)

Author(s): Idris, H.R.
b. al-Manṣūr b. Buluḳḳīn b. Zīrī, alias Abū Manād Bādīs Naṣīr al-dawla, troisième Zīride d’Ifrīḳiya, est intronisé le 16 rabīʿ I 386/8 avril 996. Confiant l’Ifrīḳiya orientale à un dévoué vice-émir arabe, il s’emploie à contenir une puissante vague zanātienne qui déferle de Tiaret à Tripoli dès 386/996. En 389/999, il affronte l’émir des Mag̲h̲rāwa, Zīrī b. ʿAṭiyya, auquel s’allient Fulful b. Saʿīd, chef des Zanāta, et ses propres grands-oncles. Il finit par l’emporter (391/1001), grâce surtout à son grand…

Ibn Abī Zayd al-Ḳayrawānī

(517 words)

Author(s): Idris, H. R.
, Abū Muḥammad ʿAbd Allāh b. Abī Zayd ʿAbd al-Raḥmān (310-86/922-96), chef de l’école mālikite de Kairou an. Originaire du Nafzāwa, il fit ses études à Kairouan, sa ville natale, où son savoir, ses dons littéraires, sa piété et sa fortune lui valurent très tôt un prestige considérable dans l’ensemble du monde musulman. Il subit l’influence de l’As̲h̲ʿarisme alors bien représenté à Kairouan, et aussi celle du mysticisme dont il combattit les excès, notamment la thaumaturgie. Par l’enseignement, la délivrance d’innombrables fatwās et la rédaction de nombreux ouvrages, il rasse…

Ibn Abī Zarʿ

(190 words)

Author(s): Idris, H. R.
, Abū l-ʿAbbās Aḥmad al-Fāsī, mort entre 710 et 720/1310-20 à Fès où il était imām, a composé une chronique du Maroc intitulée Kitāb al-Anīs al-muṭrib bi-rawḍ al-ḳirṭās fī ak̲h̲bār mulūk al-Mag̲h̲rib wa-taʾrīk̲h̲ madīnat Fās, titre souvent abrégé en Rawḍ al-ḳirṭās, ou Ḳirṭās. Le texte de cette œuvre capitale, imprimé à plusieurs reprises et traduit n’a pas encore fait l’objet d’une édition critique. Textes du Ḳirṭās: Tornberg, Annales Regum Mauritaniae, Upsala 1843-6 (avec trad. lat.); Fās, lith. à plusieurs reprises, notamment 1303/1885; éd. (mauvaise) Muḥammad …

al-Ḳābisī

(438 words)

Author(s): Idris, H. R.
(ou Ibn al-Ḳābisī), Abū l-Ḥasan ʿAlī b. Muḥammad b. Ḵh̲alaf al-Maʿāfirī (324-403/ 935-1012), l’un des principaux représentants de l’école mālikite kairouanaise, dont il fut le chef après la mort d’Ibn Abī Zayd (m. 386/996 [ q.v.]). Son père, originaire d’al-Maʿāfiriyyīn, localité des environs de Gabès, avait épousé une Kairouanaise. Une tradition orale affirme qu’al-Ḳābisī, Ibn Abī Zayd et Sīdī Maḥrez (Muḥriz b. Ḵh̲alaf [ q.v.]) étaient cousins germains, leurs pères ayant épousé les trois sœurs. Ses principaux maîtres ifrīḳiyens furent: Abū l-ʿAbbās al-Ibyān…

Ḥammādides

(1,878 words)

Author(s): Idris, H. R.
(Banū Ḥammād), dynastie du Mag̲h̲rib Central (405-547/1015-1152) collatérale de celle des Zīrides de Berbérie Orientale et dont l’ancêtre éponyme est Ḥammād b. Buluggīn (Buluḳḳīn) b. Zīrī b. Manād. La vocation ifrīḳiyenne des amīrs ṣanhād̲j̲iens, les Zīrides, lieutenants et vassaux des Fāṭimides au Mag̲h̲rib, a entraîné la scission du Mag̲h̲rib Central et de l’Ifrīḳiya proprement dite. Déjà sous le second Zīride, al-Manṣūr b. Buluggīn, son oncle, Abū l-Bahār b. Zīrī, avait tenté, sans y parvenir, de se tailler un royaume au Ma…

Ibn ʿArafa

(177 words)

Author(s): Idris, H. R.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. ʿArafa al-Warg̲h̲ammī (716-803/1316-1401), le plus illustre représentant de l’école mālikite ḥafṣide. Berbère du Sud-est tunisien, il eut des professeurs tunisois et marīnides tels qu’Ibn ʿAbd al-Salām, Ibn Salāma, Ibn Hārūn al-Kinānī, ʿUmar b. Ḳaddāḥ, Ibn al-Ḏj̲abbāb, Ibn Andarās, Muḥammad b. Ibrāhīm al-Abullī. Devenu imām à la grandemosquée de Tunis et muftī, il exerça par son savoir et sa vertu une influence considérable qui dépassa les frontières de son pays. Ses principaux disciples furent al-G̲h̲ubrīnī, al-Burzulī, …

Hilāl

(2,573 words)

Author(s): Idris, H.R. | Schleifer, J.
, ancêtre éponyme de la tribu des Banū Hilāl que les généalogistes arabes font descendre de Muḍar selon cette filiation: Muḍar — ʿAylān — Ḳays –––Ḵh̲aṣafa ––––ʿIkrima –––– Manṣūr –––– Hawāzin ––––Bakr ––––Muʿāwiya ––––Ṣaʿṣaʿa ––– ʿĀmir –––Hilāl. Ses trois principales fractions étaient les At̲h̲bad̲j̲, les Riyāḥ et les Zug̲h̲ba. Cette tribu joua naturellement son rôle aux côtés des autres groupes des ʿĀmir b. Ṣaʿṣaʿa dans les luttes tribales préislamiques ou Ayyām al- ʿArab [ q.v.] et dans les affaires du début de l’Islam du genre de celle de Biʾr Ma’ūna [ q.v.]. Elle ne se rallia sans…